Iam stagne tandis que Inwi et Méditel bataille sur tous les marchés mobiles

A la une, Internet, NTIC, Telecom | | Le 28 septembre, 2011 - 15 h 35 min

Comme tous les trimestres, l’ANRT publie ses chiffres sur l’évolution des marchés de la télécommunication au Maroc pour le second trimestre 2011*.

Ainsi, nous apprenons logiquement que les communications mobiles ont vu leurs prix diminués tandis que leurs temps d’utilisation ont augmenté, tout comme le parc d’abonnés (surtout en prépayé). L’utilisation des sms a aussi bénéficié d’une augmentation de 26,83 % comparé à la même période en 2010. Inwi est l’opérateur qui profite le plus de ces changements vu qu’il gagne en part de marché (il est passé de 16,78 % à 18,95 %) alors que Maroc Telecom (49,90% en mars 2011 au lieu de 48,59 % en juin 2011) et Méditel (33,32 % est passé à 32,46 % en juin 2011) perdent du terrain.

Quant aux communications entre téléphones fixes, les prix ont aussi diminués mais son utilisation est de plus en plus délaissée par le grand public. Cependant, le parc d’abonnés de la téléphonie fixe gagne quelques milliers de clients (3000 pour être précis pour atteindre 3 646 318 clients) mais reste tout de même bien inférieur à son niveau à la même époque l’année dernière (3 682 748 clients).

Le dernier point important de cette étude est le marché de l’internet. Lui aussi voit ses prix baissés et son parc d’abonnés augmenté (surtout celui de la 3G + 9,74% et seulement 2,24 % pour l’ADSL) mais le plus intéressant est l’amélioration du débit ADSL atteint  ce trimestre. En effet, nous sommes passés de 56,51 % du parc connecté à 2 Mbit/s à 96,46 %. Concernant l’internet mobile (3G), il s’avère qu’Inwi cède du terrain (31 %  au lieu de 34 % de parts de marché) à Méditel (24 % au lieu de 21 %) qui se rapproche dangereusement  tandis que Maroc Telecom reste sur ses positions (44 %).

Les différents marchés continuent l’évolution entreprise depuis plusieurs mois et ces tendances ne risquent pas de s’atténuer dans les mois à venir mais il faut souligner la stagnation de Maroc Telecom sur les marchés mobiles alors qu’Inwi et Méditel grignotent de plus en plus ses parts de marché.

Ez-zouak Nabil

* mesures arrêtées en juin 2011

Tags: , , , , , , , , , , ,


A lire également

Réaction