Microsoft s’engage pour la protection de l’enfant sur Internet

NTIC, Sécurité | | Le 7 mars, 2007 - 16 h 02 min

Microsoft, leader mondial en technologies de l’information, organise du 5 au 8 mars 2007 à l’Institut Royal de la Police à Kenitra un programme de formation à l’intention des forces de police nationale pour la lutte contre l’exploitation des enfants sur Internet.

 

 

Cette action, menée avec le Centre International contre l’Exploitation et l’Enlèvement des Enfants (International Centre for Missing & Exploited Children, ICMEC) et Interpol, vise à rassembler les représentants des forces de police du Maroc pour, pendant quatre jours, conduire une formation intensive sur les méthodes d’enquêtes visant à identifier les criminels cybernétiques qui prennent pour cible les enfants. Les autres objectifs sont la formation en matière de constitution des éléments de preuve et de traçage informatique et, la mise sur pied d’un partenariat avec le secteur privé pour la conduite d’enquêtes sur les crimes contre les enfants.

« La protection de l’utilisateur, et particulièrement l’enfant, constitue une doctrine fondamentale de Microsoft », explique Nasser Kettani, Directeur Général de Microsoft Afrique du Nord.

Ce séminaire de formation représente le commencement d’une démarche visant à fournir aux forces de police du monde entier les outils nécessaires au dépistage et à la répression des criminels utilisant l’Internet dans le but de commettre des crimes contre les enfants. Les participants se familiariseront avec les techniques d’enquêtes et de traçage informatiques ainsi que celles liées à l’évaluation psychologique des prédateurs.

La participation de Microsoft à ce séminaire de formation représente une des approches adoptées par la société pour veiller à la sécurité des utilisateurs de l’Internet. « Nous travaillons en coopération avec les organisations internationales pour combattre l’usage illicite d’Internet portant atteinte à l’enfant », a ajouté M. Kettani.

Microsoft soutient activement les initiatives destinées à lutter contre les nouveaux risques informatiques. Face à ces menaces, il estime qu’il est de son devoir de rendre les précautions de sécurités les plus simples possibles pour l’utilisateur.

Parce que la sécurité informatique et la protection des données sont un défi collectif qui nécessite une mobilisation de tous les acteurs, Microsoft adopte une politique volontariste de collaboration avec les pouvoirs publics.

« Média préféré des jeunes, Internet doit demeurer un lieu de confiance. Nous nous investissons dans la recherche de solutions destinées à créer l’environnement le plus favorable possible à un surf sécurisé des enfants et des adolescents », a conclu M. Kettani.

CP

Tags:


A lire également

Réaction