Le Maroc souhaite s’imposer comme un hub technologique régional

A la une, NTIC | | Le 22 juillet, 2009 - 18 h 47 min
La nouvelle stratégie mise en œuvre par le ministère de l’industrie, du commerce et des nouvelles technologies vise à positionner le Maroc comme un hub technologique régional, a affirmé, lundi à Ifrane, M. Taïeb Debbagh, secrétaire général du département des nouvelles technologies.
Intervenant lors de la cérémonie d’ouverture de la 16ème Conférence annuelle internationale de IEARN (International Education and Resource Network-réseau international de l’éducation et de ressources)et du 13ème Sommet des jeunes, organisés à l’Université Al Akhawayn, sous le haut patronage de SM le Roi Mohammed VI autour du thème « les technologies innovatrices et le dialogue interculturel pour une éducation de qualité », il a indiqué que cette stratégie vise aussi à faire des TIC une source de productivité et de valeur ajoutée pour les autres secteurs économiques et pour l’Administration publique et un vecteur du développement humain.
Il a fait savoir qu’il est programmé dans ce cadre d’exploiter l’offshore pour développer les emplois locaux et l’exportation, de procéder à l’informatisation des PME, de mettre en œuvre un programme de « e-gouvernement », de rendre accessible l’Internet à tout le monde et de promouvoir l’entreprenariat et la création de domaines d’excellence dans le domaine des TIC.
Pour la réussite de cette action, il a été décidé, a-t-il ajouté, de mettre en oeuvre les conditions de la confiance numérique et de procéder à la formation des personnels qualifiés nécessaires en matière des TIC.
Il a été également procédé, a-t-il dit, au lancement de l’initiative « Maroc Innovation », qui s’est fixée comme objectif de produire mille (1000) brevets par an à l’horizon 2014 et de générer 100 star-up par an.
M. Debbagh a également fait état d’autres mesures prises par son département visant à faire du Maroc un pays producteur des TIC et non pas seulement consommateur.
C’est ainsi qu’il a été procédé à la création d’un fonds de soutien à l’innovation des TIC (100 MDH), qui a pour objectifs de soutenir l’innovation et de faciliter aux entreprises l’accès au financement, a-t-il dit.
Il s’est en outre arrêté sur les mesures prises pour généraliser l’accès à Internet, précisant que le gouvernement marocain, conscient de l’enjeu de taille que joue le secteur des TIC, s’est engagé à généraliser l’intégration des TIC dans l’enseignement à tous les niveaux à travers le programme « GENIE » pour le primaire et le secondaire et à travers le programme « e-SUP » pour l’enseignement supérieur et la recherche.
Le gouvernement a également mis en place, a-t-il ajouté, le réseau universitaire « MARWAN » dédié à l’éducation, à la formation et à la recherche ainsi que « le Campus virtuel marocain » (CVM) pour promouvoir la formation universitaire à distance assistée par les TIC (e-learning)
En complément à ces projets, le Maroc est partenaire du projet méditerranéen e-learning intitulé « Avicenne », ainsi que des projets « Eumed-Connect », « MED-IST » et « JOIN-MED ».
Pour sa part, M. Driss Ouaouicha, président de l’Université Al Akhawayn s’est félicité du choix de son établissement pour abriter ces événements, estimant que depuis son inauguration en 1995, l’université s’acquitte convenablement de sa tâche en contribuant à l’amélioration du niveau d’enseignement dans le pays et en particulier depuis le lancement en 2000 de la décennie de l’enseignement.
Al Akhawayn est une université d’Etat à vocation d’enseignement supérieur et de recherche scientifique, à but non lucratif, basée sur le modèle d’éducation nord-américain, dans sa structure organisationnelle, ses programmes, ses méthodes et ses procédures de travail. C’est une institution qui jouit d’un rayonnement international de par sa mission en tant que lieu de rencontre de la pensée humaine.
L’anglais est la langue d’enseignement dans cette université qui comprend trois écoles (ou facultés) qui sont « Science et Ingénierie », « Gestion des Entreprises » et « Sciences Humaines et Sociales ».
La Conférence de IEARN et le 13ème Sommet des jeunes sont organisés du 19 au 25 juillet par le Réseau marocain de l’Education et de Ressources (MEARN).
La conférence annuelle de IEARN, le plus important réseau des établissements scolaires en ligne, rassemble tous les acteurs de l’éducation (personnes activement impliquées dans l’éducation et la mise en Âœuvre des technologies pédagogiques dans les établissements d’enseignement, de formation et de recherche, décideurs des ministères de l’Education, agences gouvernementales, organisations non-gouvernementales, agences de développement, organisations internationales ainsi que des spécialistes).
Au programme de cette conférence figurent les travaux de modérateurs de plus de 40 pays, qui examineront un large éventail de thèmes et sujets.
Pour ce qui est du Forum des jeunes, il vise à soutenir la participation des jeunes dans la mise en oeuvre et le développement d’initiatives à tous les niveaux. Ce sommet devra en effet adopter une stratégie de renforcement des capacités des jeunes pour une participation effective dans leurs sociétés.
AntenneLa nouvelle stratégie mise en œuvre par le ministère de l’industrie, du commerce et des nouvelles technologies vise à positionner le Maroc comme un hub technologique régional, a affirmé, lundi à Ifrane, M. Taïeb Debbagh, secrétaire général du département des nouvelles technologies.
Intervenant lors de la cérémonie d’ouverture de la 16ème Conférence annuelle internationale de IEARN (International Education and Resource Network-réseau international de l’éducation et de ressources)et du 13ème Sommet des jeunes, organisés à l’Université Al Akhawayn, sous le haut patronage de SM le Roi Mohammed VI autour du thème « les technologies innovatrices et le dialogue interculturel pour une éducation de qualité », il a indiqué que cette stratégie vise aussi à faire des TIC une source de productivité et de valeur ajoutée pour les autres secteurs économiques et pour l’Administration publique et un vecteur du développement humain.
Il a fait savoir qu’il est programmé dans ce cadre d’exploiter l’offshore pour développer les emplois locaux et l’exportation, de procéder à l’informatisation des PME, de mettre en œuvre un programme de « e-gouvernement », de rendre accessible l’Internet à tout le monde et de promouvoir l’entreprenariat et la création de domaines d’excellence dans le domaine des TIC.
Pour la réussite de cette action, il a été décidé, a-t-il ajouté, de mettre en oeuvre les conditions de la confiance numérique et de procéder à la formation des personnels qualifiés nécessaires en matière des TIC.
Il a été également procédé, a-t-il dit, au lancement de l’initiative « Maroc Innovation », qui s’est fixée comme objectif de produire mille (1000) brevets par an à l’horizon 2014 et de générer 100 star-up par an.
M. Debbagh a également fait état d’autres mesures prises par son département visant à faire du Maroc un pays producteur des TIC et non pas seulement consommateur.
C’est ainsi qu’il a été procédé à la création d’un fonds de soutien à l’innovation des TIC (100 MDH), qui a pour objectifs de soutenir l’innovation et de faciliter aux entreprises l’accès au financement, a-t-il dit.
Il s’est en outre arrêté sur les mesures prises pour généraliser l’accès à Internet, précisant que le gouvernement marocain, conscient de l’enjeu de taille que joue le secteur des TIC, s’est engagé à généraliser l’intégration des TIC dans l’enseignement à tous les niveaux à travers le programme « GENIE » pour le primaire et le secondaire et à travers le programme « e-SUP » pour l’enseignement supérieur et la recherche.
Le gouvernement a également mis en place, a-t-il ajouté, le réseau universitaire « MARWAN » dédié à l’éducation, à la formation et à la recherche ainsi que « le Campus virtuel marocain » (CVM) pour promouvoir la formation universitaire à distance assistée par les TIC (e-learning)
En complément à ces projets, le Maroc est partenaire du projet méditerranéen e-learning intitulé « Avicenne », ainsi que des projets « Eumed-Connect », « MED-IST » et « JOIN-MED ».
Pour sa part, M. Driss Ouaouicha, président de l’Université Al Akhawayn s’est félicité du choix de son établissement pour abriter ces événements, estimant que depuis son inauguration en 1995, l’université s’acquitte convenablement de sa tâche en contribuant à l’amélioration du niveau d’enseignement dans le pays et en particulier depuis le lancement en 2000 de la décennie de l’enseignement.
Al Akhawayn est une université d’Etat à vocation d’enseignement supérieur et de recherche scientifique, à but non lucratif, basée sur le modèle d’éducation nord-américain, dans sa structure organisationnelle, ses programmes, ses méthodes et ses procédures de travail. C’est une institution qui jouit d’un rayonnement international de par sa mission en tant que lieu de rencontre de la pensée humaine.
L’anglais est la langue d’enseignement dans cette université qui comprend trois écoles (ou facultés) qui sont « Science et Ingénierie », « Gestion des Entreprises » et « Sciences Humaines et Sociales ».
La Conférence de IEARN et le 13ème Sommet des jeunes sont organisés du 19 au 25 juillet par le Réseau marocain de l’Education et de Ressources (MEARN).
La conférence annuelle de IEARN, le plus important réseau des établissements scolaires en ligne, rassemble tous les acteurs de l’éducation (personnes activement impliquées dans l’éducation et la mise en Âœuvre des technologies pédagogiques dans les établissements d’enseignement, de formation et de recherche, décideurs des ministères de l’Education, agences gouvernementales, organisations non-gouvernementales, agences de développement, organisations internationales ainsi que des spécialistes).
Au programme de cette conférence figurent les travaux de modérateurs de plus de 40 pays, qui examineront un large éventail de thèmes et sujets.
Pour ce qui est du Forum des jeunes, il vise à soutenir la participation des jeunes dans la mise en oeuvre et le développement d’initiatives à tous les niveaux. Ce sommet devra en effet adopter une stratégie de renforcement des capacités des jeunes pour une participation effective dans leurs sociétés.
MAP
Tags: , , , , ,


A lire également

Réaction