Maroc Numéric 2013 : Un an après, le bilan

A la une, NTIC | | Le 1 novembre, 2010 - 8 h 49 min

M. Ahmed Réda Chami, ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies a indiqué, samedi à Casablanca, que le Maroc a pu réaliser d’importants progrès quant aux objectifs de la stratégie « Maroc Numeric 2013 ».

Dans une déclaration à la presse à l’occasion d’une journée d’étude intitulée « Maroc Numeric 2013: Un an après », initiée par l’Association des Ingénieurs de l’Ecole Mohammedia (AIEM), en collaboration avec le ministère de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies, M. Chami a fait savoir que tous les programmes de la stratégie nationale « Maroc Numeric 2013 » lancée en 2009, ont été effectués selon un calendrier précis, avec des résultats « très positifs ».

Concernant les priorités stratégiques baptisées « Transformation sociale », le ministre a souligné que le programme a été réalisé au profit des étudiants ingénieurs pour pouvoir acquérir un portable et un accès Internet subventionné à près de 85 pc, ajoutant que 13 000 étudiants ont déjà bénéficié de cette offre en 2009 alors que d’autres (dont 3500 préparant leur doctorat) en bénéficieront durant l’année en cours.

Il a souligné que la 2ème priorité porte sur la réalisation de 50 centres publics pour rendre accessible aux citoyens l’Internet haut débit et prévoit la réalisation d’autres en fin d’année, ainsi que la détermination de la liste des centres bénéficiaires pour l’année prochaine.

Pour ce qui est de l’administration électronique, 3ème priorité de la stratégie « Maroc Numeric 2013 », M. Chami a noté que la stratégie offrira 89 services électroniques en 2013, soulignant que 15 services ont été déjà réalisés, outre la détermination d’autres services qui seront disponibles en 2011.

Concernant les PME, M. Chami a expliqué qu’elles ont bénéficié d’un appui pour les informatiser et développer la filière locale des technologies de l’information, relevant que 200 demandes pour bénéficier de cet appui ont été enregistrées et 40 d’entre elles ont été acceptées dans les secteurs du textile, automobile et industrie alimentaire.

Pour sa part, M. Mohamed Rabie Khlie, président de l’AIEM, a rappelé que le choix du thème de cette journée reflète l’importance du secteur de la technologie de l’information, un des piliers de l’économie et vecteur de développement humain, ajoutant que le Maroc a pu, grâce à l’ensemble des acteurs compétents concernés par ces technologies, se positionner parmi les pays émergents dynamiques dans ce secteur.

Au programme de cette journée d’étude figurent plusieurs ateliers et présentations de thèmes de réflexion sur les technologies de l’information par les meilleurs opérateurs du secteur, notamment M. Mohamed Hourani, président de la CGEM ou encore le directeur général de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (l’ANRT), M. Azzedine El Mountassir Billah.

Des ateliers consacrés à des axes de réflexion sur le financement des TIC et le développement du commerce électronique, les technologies, la législation, l’infrastructure et la sécurité en rapport avec cette stratégie ont figuré au programme de cette journée qui coïncide avec le 50ème anniversaire de la création de l’Ecole Mohammedia des Ingénieurs.

Source : MAP.

Tags: , , ,


A lire également

Réaction