Mitex 20009 comme baromètre pour Maroc Numeric

NTIC | | Le 10 décembre, 2009 - 10 h 04 min

Mitex2009Maroc Numeric 2013 devra compter avec le Mitex (Maghreb It Expo). Plus qu’un salon, cet événement, organisé vendredi dernier, par l’Apebi (Fédération des technologies de l’information, des télécommunications et de l’offshoring), se veut un rendez-vous régional pour contribuer à l’émergence d’un pôle d’attraction numérique. «L’Apebi a voulu ainsi organiser son propre événement pour maîtriser son contenu, ses engagements et sa communication», déclare Mohamed Lakhlifi, président.
Au programme du Mitex, des plénières, des ateliers et un espace networking. La nouvelle manifestation dédiée aux technologies de l’information est déclinée autour de trois composantes: «Mitex conférences», «Mitex Exhibition» et «Mitex Telecom». Objectif: donner le maximum de visibilité à l’événement, intégrer les besoins de toutes les composantes de la filière afin de favoriser le rayonnement de l’offre Maroc dans le cadre d’un salon d’une dimension régionale.
Le salon coïncide avec le démarrage de la stratégie Maroc Numeric 2013. D’ailleurs, «chaque édition devra dresser un bilan de l’implémentation de cet important chantier structurant», ajoute Lakhlifi. Le propos est saisi au vol par Ahmed Réda Chami, ministre du Commerce et de l’Industrie: «Nous prenons l’engagement de venir chaque année faire le bilan de l’avancée de Maroc Numeric». Ainsi, à l’image du Pacte pour l’émergence industrielle, qui fait son bilan lors des Journées de l’industrie, Maroc Numeric 2013 fera le sien au Mitex. Rendez-vous donc pris pour 2010.
Pour être évalué à juste titre, le ministre a défini des chiffres pour sa feuille de route TI. En effet, Maroc Numeric a pour ambition de créer 26.000 emplois dans le secteur des technologies de l’information à l’horizon 2013.
Le PIB direct généré par la filière devrait s’établir à 7 milliards de DH, tandis que le PIB indirect, lui, s’élèverait à 13 milliards de DH. Le programme GENIE, entré dans sa deuxième phase, devrait permettre l’équipement de 9.260 établissements. Plus de 200.000 enseignants devront être formés.
Dans le cadre du programme Injaz, 80.000 élèves ingénieurs pourront acquérir des ordinateurs dotés d’un accès Internet, subventionnés à hauteur de 85% par l’Etat. Ce qui représentera l’équivalent de 30% de foyers équipés. Pour la première année, l’on prévoit 17.000 bénéficiaires. Lancé il y a moins d’un mois, en partenariat avec les trois opérateurs télécoms, Injaz a déjà permis à plus de 8.000 élèves ingénieurs d’acquérir un ordinateur portable avec une connexion Internet.

Source : Leconomiste

Tags: , , , ,


A lire également

Réaction