Ramadan : Les sonneries de téléphone contre le silence des mosquées

A la une, Société | | Le 21 août, 2010 - 13 h 36 min

Les sonneries de téléphone à la mosquée, ou quand la modernité vient empiéter sur le spirituel. Depuis quelques années, avec l’essor de la téléphonie mobile,  les mosquées doivent faire face à un problème de poids. Tout le monde, ou presque, possède un portable et ne peut ou ne veut plus s’en passer… jusque dans la mosquée.

Mosquée Hassan II au crépuscule

Mosquée Hassan II au crépuscule

En effet, lors des cinq prières traditionnelles et celles qui s’y ajoutent en cette période de ramadan, des sonneries quelques peu originales se font entendre dans les rangs des mosquées du Maroc. Ainsi, il est courant pendant une prière d’entendre une sonnerie retentir ou un téléphone vibrer (dans ce cas c’est moins  grave). Certains, se contentent simplement de regarder l’appel ou le sms reçu. Tandis que d’autres, se permettent de répondre par sms entre deux prières. Bien sûr, tous n’ont pas cette attitude désinvolte et c’est souvent qu’un oubli innocent même s’il demeure très gênant pour les autres fidèles. Mais c’est à se demander si pour certains cet oubli n’est pas intentionnel ?

Car malgré les rappels fais par les imams des différentes mosquées, ce mal ne semble pas se résorber. Certes, il n’y a pas mort d’homme mais c’est un réel manque de respect envers les musulmans priant à leurs côtés et envers ce sanctuaire dédié à la spiritualité.

Le Maroc ne fait évidemment pas figure d’exception à ce sujet puisque ce problème est rencontré dans de nombreux pays musulmans et occidentaux.

Ces situations se répètent de plus en plus à travers le monde et même si personne ne prend à partie ces individus à la sortie de la mosquée pour leur faire la morale, beaucoup préfèrent exprimer leur mécontentement sur des forums musulmans. Ce phénomène a pris tellement d’ampleur qu’un opérateur mobile en Arabie Saoudite à communiquer à ce sujet en rappelant le caractère sacré d’une mosquée.

 »Crains Allah pendant ta prière et reporte à plus tard tes communications »

En France, même des sociétés de sécurité se sont emparées de ce problème et ont démarché certaines mosquées afin de leurs vendre des brouilleurs  de fréquences. Elles ont rencontré un succès très mitigé, les mosquées préférant  s’appuyer sur la prise de conscience des musulmans. Dès janvier 2008, le site ZDnet (site d’actualité sur les nouvelles technologies), soulignait l’intérêt de ces brouilleurs pour les mosquées. Il notait, avec beaucoup d’ironie, l’impact que cela aurait sur les RG (renseignements généraux), nombreux à espionner les lieux de prières musulmans en France. Mais pour l’instant les RG et les musulmans trouble-fêtes peuvent continuer tranquillement puisque la France ne permet l’utilisation des brouilleurs de fréquence uniquement dans les salles de spectacles et de cinéma.
Tags: , , ,


A lire également

Réaction