Interview de JM Planche, PDG de Witbe : « Notre filiale a pour vocation d’aider nos clients à améliorer la qualité de leurs services informatiques et de leurs infrastructures »

A la une, Interviews, Systèmes | | Le 8 décembre, 2009 - 13 h 56 min

JMPlanche Witbe, leader des solutions de métrologie dédiées à la qualification et la supervision des services IT, poursuit son expansion internationale en choisissant de s’installer au Maroc via deux bureaux à Casablanca et à Rabat. Jean Michel Planche, PDG de Witbe, nous en explique les raisons.

ITMaroc.com : Après Hong Kong en juin dernier, pourquoi avoir choisi d’installer une filiale au Maroc ?

JM.Planche : Notre politique est d’accompagner nos clients où qu’ils soient pour leur apporter le meilleur service possible. A partir d’un certain niveau de complexité et de demande de leur part, nous devons nous rapprocher physiquement d’eux en développant un centre d’expertise locale pour mieux les soutenir dans leurs efforts quotidiens. Nous travaillons depuis plus de 6 ans avec des clients au Maroc et l’année dernière, compte tenu d’une demande croissante de nos actuels clients et du potentiel que nous cernons mieux, nous avons décidé de nous installer physiquement.

Quels seront ses champs de compétences et ses projets, comptez vous en faire un hub pour le continent Africain ?

Notre filiale a pour vocation d’aider nos clients à améliorer la qualité de leurs services informatiques et de leurs infrastructures. Pour se faire, elle disposera d’une équipe dédiée, composée de recrutements mixtes entre des compétences locales et des compétences internationales. Les objectifs sont clairement d’apporter un niveau de service supérieur à nos actuels clients, mais aussi de continuer notre expansion sur nos deux marchés de prédilections : opérateurs et entreprises et bien entendu de poursuivre notre développement sur le continent Africain.

Qu’est-ce que Witbe va mesurer au Maroc, pour qui et avec quelles technologies ?

Witbe a déjà installé un centre de supervision (POP) au Maroc depuis de nombreuses années, pour des besoins Internet. Nous allons le développer plus encore au niveau de ses performances mais aussi étendre ses fonctions à la supervision automatisée de la qualité de la voix et de la télévision. Mais au delà des infrastructures techniques, il s’agit surtout de la création d’une véritable société, 100% filiale de Witbe, disposant de ressources propres : logistique et compétences dédiées spécifiquement au marché Africain. C’est donc avant tout un développement humain, que nous souhaitons harmonieux et durable.

Quels peuvent en être les enjeux au Maroc ?

Depuis que je me rends régulièrement au Maroc, je découvre un pays qui se transforme avec un potentiel absolument étonnant.
Deux des points clés, pour faire « passer » le Maroc a une autre échelle sont l’éducation et les infrastructures. J’ai pu apprécier l’évolution en cours sur l’éducation, par exemple, en étant invité par l’INPT dans le cadre de l’opération 10.000 ingénieurs par an . Cette initiative est tout à fait remarquable et nécessaire à des sociétés telles les nôtres qui ont besoin de collaborateurs compétents, connaissants les spécificités locales mais prêts à s’inscrire dans une dynamique internationale.
Au sujet des infrastructures, nous pensons que nous pouvons, avec notre expertise d’ancien opérateur et surtout notre compétence actuelle de plus de 10 ans, au service des plus grands opérateurs dans le monde, aider concrètement.
Ces infrastructures de télécommunications sont absolument vitales pour les entreprises marocaines, mais aussi internationales installées au Maroc. Elles permettent des avantages compétitifs majeurs qui permettent aux entreprises de mieux travailler ensembles et avec les autres, dans le monde entier.
L’attractivité d’un pays est aussi question de la qualité de ses infrastructures et si nous pouvons aider un tant soit peu à améliorer leur efficience, nous aurons réussi la mission que nous nous sommes donnée : participer au développement économique et à la diffusion de la connaissance en réduisant la fracture numérique par une meilleure gestion de la qualité des infrastructures et services essentiels.

Mesure-t’on au Maroc comme on mesure en Europe ou en Asie ? comment adaptez vous votre méthodologie ?

Oui, nous mesurons de la même façon, partout dans le monde, c’est l’un des principes de notre méthodologie. La façon ne change pas, nous adaptons uniquement les critères de qualité en fonction de l’avancée technique ou de la sévérité de contrôle que souhaite le client. Par exemple, lorsque les premiers services IPTV (télévision par l’accès téléphonique dit « triple play ») sont sortis en France, le temps de changement entre deux chaines était d’environ 6 secondes. C’était beaucoup trop, mais il ne servait à rien d’exiger mieux car la technologie ne le permettait pas. Aujourd’hui nous avons aidé à optimiser ce temps de réponse à moins de deux secondes. Notre méthodologie et notre technologie permettent de parfaitement s’adapter aux besoins et aux enjeux réels des entreprises, sans leur faire reposer des contraintes inutiles, en leur permettant d’arriver rapidement dans le peloton de tête des entreprises proposant la meilleure qualité d’expérience. Et la qualité d’expérience est aujourd’hui absolument essentielle.

Witbe a maintenant 10 ans, quel recul portez vous sur votre activité, comment voyez vous son évolution ?

10 ans, que de chemin parcouru et encore tant à faire. Nous avons créé Witbe dans le but d’aider tous ceux qui allaient utiliser les technologies issues de l’Internet dans leur quotidien. Même si nous le pensions, nous étions loin d’imaginer une aussi rapide et massive adoption, au niveau mondial.
En ayant la vision que le but primait sur les moyens et qu’il fallait développer une technologie de monitoring indépendante des techniques utilisées dans le réseau, nous avons pu développer une avance qui 10 ans après n’est toujours pas rattrapée par nos concurrents les plus proches. En fait, en étant centré sur le besoin des utilisateurs, on ne peut guère se tromper et c’est plus que jamais ce qui guide notre évolution.

Propos reccuellis par RA.
ITMaroc.com

Tags: , ,


A lire également

Réaction