Viareport s’implante au Maroc

Systèmes | | Le 18 mai, 2010 - 10 h 51 min

Les SSII européennes continuent d’affluer au Maroc. En effet, après l’espagnol Sivsa Solutiones et GG, pour ne citer que celles qui s’y sont installées en 2010, c’est au tour de Viareport, expert français dans la mise en œuvre de solutions de reporting et de consolidation, de prendre pied à Casablanca.
Cette jeune société parisienne, créée en 2005 et qui revendique un chiffre d’affaires de près de 1,8 million d’euros (quelque 20 MDH), a choisi le Maroc comme première implantation à l’étranger, et ce, pour disposer d’une plate-forme near-shore dans l’intégration de solutions de consolidation comptable notamment celles basées sur la technologie du logiciel SAP Business Financial Consolidation (anciennement Magnitude de Cartesis), développée par l’éditeur allemand SAP.

Des solutions en mode «software as a service»

S’appuyant sur des ressources d’intégration locales, devant atteindre rapidement une vingtaine d’ingénieurs et techniciens, la filiale marocaine offre à ses clients l’accompagnement dans la mise en œuvre de leurs projets de reporting financier et de consolidation légale aux normes marocaines et IFRS. A l’instar de sa maison mère, elle propose une solution en mode Software as a Service (SaaS). Concrètement, le client accède aisément à un reporting financier à forte valeur ajoutée sous forme de service depuis un simple navigateur et ne paie que la consommation de l’usage du logiciel. Ce qui l’exempte de la problématique d’acquisition et de maintenance de l’application.
Rappelons que l’offre SaaS fait ses premiers pas au Maroc avec des solutions introduites par des intégrateurs dans des domaines assez particuliers. L’une des dernières en date est la solution de gestion de la paie en mode SaaS basée sur le progiciel OFBiz de Apache que la société Ajiel Information Systems a commencé à commercialiser depuis quelques semaines. Le principal frein vis-à-vis d’un tel mode d’exploitation d’application est le risque d’exportation de données sensibles ou critiques mais l’implantation de professionnels crédibles et fiables, à l’instar de ce qui se passe dans le cas de l’infogérance au Maroc, devrait vaincre ces bastions légitimes de réticence

Source : LaVieEco

Tags: , ,


A lire également

Réaction