Maroc Telecom intensifie sa stratégie de développement à l’étranger

Telecom | | Le 20 février, 2007 - 15 h 25 min

La direction de Maroc Telecom qui « jouit pleinement de son statut de numéro un national de la téléphonie fixe et mobile » a intensifié sa stratégie de développement à l’étranger et cherche des relais de croissance, écrit ce mardi le journal français de l’économie et des finances « La Tribune ».

 

 

« Elle vient de signer coup sur coup le rachat de 51% du capital de deux opérateurs africains : le Burkinabé Onatel fin décembre, pour un montant de 220 millions d’euros, et Gabon Telecom le week-end pour 61 millions d’euros », précise le quotidien, relevant que ces deux opérations représentent un peu plus de 12% du chiffre d’affaires annuel de l’opérateur marocain.

Pour la publication, cette proportion devrait encore croître au cours des prochains mois, compte tenu de l’important potentiel de croissance des deux marchés.

Elle note à ce propos que le taux de pénétration de la téléphonie mobile n’est que de 8 pc au Burkina Faso et que le nombre d’abonnés au Gabon Telecom a bondi de 30 pc l’an dernier.

« Plutôt stable depuis un an, l’action de Maroc Telecom a progressé de 1,77% hier à Paris, pour finir à 12,05 euros, tandis que sa dernière cotation à Casablanca, le 8 février, s’établissait à 130,3 DH », précise le journal, ajoutant qu’en redonnant un peu de souffle à la valeur, la direction de Maroc Telecom devrait faciliter la prochaine vente d’actions par l’Etat marocain.

Le Maroc, qui détient encore 34% du capital de Maroc Telecom, a prévu dans son budget de céder un bloc de 4% cette année, conclut le quotidien français.

Source : MAP

Tags:


A lire également

Réaction