Maroc Télécom, bientôt actionnaire de Tunisiana?

A la une, Telecom | | Le 27 février, 2011 - 19 h 46 min

Maroc Telecom, propriété du groupe français Vivendi, négocierait actuellement le rachat de 25% du capital de l’opérateur de téléphonie mobile Tunisiana. Maroc Telecom profiterait ainsi directement de la chute de Ben Ali en rachetant les parts de la Holding du gendre de l’ancien président tunisien.

Le groupe Vivendi, par le biais de sa filiale Maroc Telecom, serait en négociation avec le premier opérateur de téléphonie portable tunisien : Tunisiana. Il envisage l’acquisition de 25% de son capital, rapporte le site tunisien Business News.

75% de Tunisiana sont actuellement détenus par l’opérateur qatari Qtel et 25% par le groupe tunisien Zitouna Holding. Ce quart du capital, visé par Vivendi, devrait d’abord être nationalisé – il appartient majoritairement à Sakher El Materi, gendre de l’ancien président Zine El Abidine Ben Ali – avant d’être cédé à un groupe privé. Une partie du capital de Tunisiana devrait, par ailleurs, être introduite en bourse à Tunis en 2011.

Maroc Telecom serait le partenaire stratégique attendu ?

C’est la deuxième fois que Vivendi s’intéresse aux télécom tunisiens. En 2006, Vivendi était sur le point d’acquérir 35% de Tunisie Telecom mais il avait été devancé, sur ce juteux marché, par les Emiratis.

Maroc Telecom est le premier opérateur du Royaume. Après des résultats satisfaisants en 2010, l’opérateur marocain représente aujourd’hui la filiale la plus rentable du groupe Vivendi également propriétaire de l’opérateur français SFR. Maroc Telecom serait le premier à profiter du rachat des 25% de Tunisiana mais il ne serait pas le seul.

Selon le quotidien Les Echos, la transaction qui en résulterait, serait « salutaire » pour Attijariwafa Bank. La banque avait, en effet, avancé un prêt de 800 000dh à la holding Zitouna d’El Materi lorsque cette dernière avait pris une participation de 25% dans le capitale de Tunisiana. Depuis la chute du régime Ben Ali, la banque a gelé les actions de la holding dans la crainte de ne pas être remboursé. Le rachat des actions, à terme, par Maroc Telecom assurerait le remboursement du prêt avancé par Attijariwafa Bank.

Après l’Afrique subsaharienne, l’Afrique du Nord

Si le géant marocain des télécoms décroche ce marché, Itissalat Al-Maghrib fera ainsi son entrée sur le marché méditerranéen. Il est déjà présent en Afrique subsaharienne, notamment au Gabon, Mali, Burkina Faso et en Mauritanie. Ces filiales sont d’ailleurs en pleine croissance. Maroc Telecom qui prévoit, pour l’année 2011, une croissance modérée de son chiffre d’affaires, pourrait obtenir un résultat allant au delà de ses attentes.

Source : Ristel Edimo pour Yabiladi.com

Tags: , ,


A lire également

Réaction