Méditel chiffre d’affaires en hausse 1% à 1,24 milliard de DH

Telecom | | Le 27 juillet, 2009 - 18 h 10 min

MeditelLa téléphonie, constituant désormais le premier segment en valeur du marché des services (45 %), a vu sa croissance stagner, voire s’effondrer. Les performances du secteur restent toutefois à un niveau relativement acceptable (entre 0 et 1%). Cette inflexion (baisse de la consommation des clients) s’explique certes par le ralentissement de l’augmentation des parcs d’abonnés cellulaires, mais surtout par un revenu moyen par client (ARPU ou Average revenu per user) encore faible.

Les résultats trimestriels de Méditel, présentés mercredi 22 juillet à Casablanca, confirment la morosité qui s’abat sur le secteur. Toutefois, l’opérateur a vu son chiffre d’affaires grimper de 1% par rapport à la même période en 2008. Ainsi, durant le second trimestre, il a atteint 1,24 milliard de DH dont 459 millions réalisés à l’international et sur le service roaming (en recul cependant de 6,4%). Ce timide retour à la croissance, amorcé par l’opérateur, tranche avec la baisse de consommation des clients, observée depuis le dernier trimestre de l’année dernière.

Une contre-performance du marché que les opérateurs imputent à deux principaux facteurs: l’inflation des produits alimentaires, qui ne favoriserait pas des dépenses de recharges téléphoniques chez les «petits» usagers du prépayé; le durcissement de ton du côté du régulateur (ANRT) sur les règles de promotion, qui a refroidi l’ardeur des équipes marketing des opérateurs. Résultats des courses: chez tous les opérateurs, l’on procède à des coupes réglées dans les budgets et stratégies de promotion. Seul instrument à même de stimuler le marché donc, le consommateur. Et la présence de trois opérateurs qui, naturellement, ne peuvent pas avoir la même force de pénétration, relativise certaines données statistiques. C’est ainsi que l’indicateur parc, composante où Méditel performe à 2 chiffres (22%) à plus de 8,6 millions de clients, peut ne pas être pertinent. Tant il est vrai que l’agressivité commerciale des opérateurs s’atténue à mesure qu’ils s’installent sur le marché. Il n’empêche que l’opérateur n’a rien perdu de sa réputation pour son expertise marketing qui fait son succès commercial. Preuve par son parc qui continue de progresser.
Mais la sempiternelle équation, ce n’est pas la question d’un téléphone portable, mais qu’est-ce qu’on fait avec? Le cauchemar caché des opérateurs, c’est bel et bien l’ARPU. Le revenu moyen par consommateur serait de l’ordre de 30 DH en prépayé et de 47 en post-payé.

En attendant, le patron de Méditel, Mohamed El Mandjra, défend ses choix stratégiques et les ambitions de développement de l’entreprise. Il promet de mettre à contribution, pour le 2e semestre, les équipes marketing et commerciales. Il faut bien rentabiliser les 263 millions de DH investis au 1er trimestre, ayant porté notamment sur le nombre de sites couverts par l’opérateur. Ce dernier affiche 3.772 points de vente ouverts en moins de 10 ans.

Source : Leconomiste

Tags: , , ,


A lire également

Un commentaire

  1. nouhaila dit :

    j’aime bien meditel par ce que il nous donnes plusieurs occasions merci meditel

Réaction