Mohamed Elmandjra chamboule l’organigramme de Méditel

Telecom | | Le 23 novembre, 2009 - 22 h 49 min

meditelSix directions centrales, cinq directions support au lieu de trois vice-présidences auparavant.Deux objectifs : avoir des indicateurs d’activité plus pertinents et améliorer la réactivité de l’entreprise.
Le moins que l’on puisse dire c’est que le Dg de Medi Telecom a pris le temps de bien mûrir son système. Un an et demi après sa prise de fonction, Mohamed Elmanjra a procédé, il y a quelques jours, à un réaménagement en profondeur de la structure organisationnelle du deuxième opérateur de téléphonie. L’ancien schéma dans lequel la Dg était entouré de trois vice-présidents est abandonné pour une organisation en six grands pôles qui sont en fait des directions centrales. Le poste de secrétariat général est maintenu de même que son titulaire Taieb Belkahia.
La nouvelle structure comprend donc la direction «finances et ressources», dirigée par Ali Lemrini et la toute nouvelle direction centrale «services», prise en charge par le Dg Mohamed Elmandjra, en attendant de nommer un directeur. La direction commerciale est éclatée en deux, une direction commerciale et une direction entreprises confiées respectivement à Albert Fernandez et Abderrahman Mounir. La direction «distribution et logistique» revient à Adil Besri et la direction centrale «réseaux», à Manuel Garcia. D’autres changements ont été procédés dans les fonctions support. C’est ainsi que Nabil Berrada, précédemment directeur clientèle des particuliers, est revenu à la direction de la communication et des relations institutionnelles, poste qu’il occupait il y a trois ans et demi. Zakya Hajjaji qui en était le patron hérite de la direction des ressources humaines.

Il revendique 37% du marché domestique des télécoms
Mohamed Elmandjra explique ainsi ses choix par un souci d’efficacité. Ce qui prime pour lui, c’est que la gestion soit plus opérationnelle qu’auparavant. Revoir l’organigramme répond, selon lui, a deux objectifs. «Le premier est d’avoir des interlocuteurs bien définis sur des domaines précis pour avoir une visibilité au quotidien sur des indicateurs. Cela me permettra ipso facto une aide à la décision plus rapide. L’autre objectif est que ce schéma organisationnel donnera à l’entreprise dans son ensemble une réactivité accrue, au niveau du quotidien et du stratégique» explique-t-il. Et de poursuivre : «Cela ne veut pas dire que nous fonctionnions mal mais seulement qu’une entreprise doit être en quête continue de la recherche de la performance».

Tags: , ,


A lire également

Réaction