Progression spectaculaire du taux de pénétration de la téléphonie mobile

Telecom | | Le 15 novembre, 2009 - 20 h 34 min

mobileLe taux de pénétration de la téléphonie mobile gagne cinq points en un seul trimestre. Une progression spectaculaire : entre septembre 2008 et juin 2009, il était à peine passé de 72,29 à 75,49%. Aujourd’hui, il atteint 80,44%.

Le fixe évolue positivement grâce au résidentiel.

Le marché des télécoms s’est bien comporté durant le troisième trimestre. Le parc des abonnés au mobile a totalisé 25,1 millions de lignes, en hausse de 6,56% par rapport au trimestre précédent et 12,5% comparativement à l’égale période de 2008. La quasi-totalité de la demande additionnelle est allée au prépayé, en progression de 6,80%, tandis que le poste payé n’a évolué que de 0,92%.
Le tassement constaté à l’issue du deuxième trimestre de 2009 ne s’est donc pas confirmé et le taux de pénétration est passé de 75,49% à 80,44% entre juin et septembre. Les trois opérateurs ont gagné de nouveaux clients mais Maroc Telecom (+6,66%) et Méditel (+6,67%) ont profité davantage de la bonne orientation de la demande que Wana qui n’a enregistré qu’une progression de 2,73%. Mais dans le cas du troisième opérateur, le chiffre n’est pas significatif et le lancement de son offre 2G devrait permettre d’avoir une plus grande idée de son potentiel d’évolution.
Dans tous les cas, la position concurrentielle des uns et des autres n’a que faiblement bougé : l’opérateur historique continue à truster une bonne part du parc avec 60,77% des clients, suivi, naturellement pas Méditel avec 36,72% et Wana qui arrive à peine à 2,51%.

La 3G rafle 54% du marché de l’internet
Le fixe suit également une courbe ascendante. Le parc s’est apprécié de 3,87% par rapport à fin juin, à 3,4 millions de clients, dont 2,11 en mobilité restreinte (Bayn) qui permet à la filiale d’Ona d’occuper la première place avec 62,34% du marché. Toutefois, la croissance est moins forte qu’à fin juin durant lequel elle a été de 5,64% par rapport au premier trimestre. Dans ce même segment, le résidentiel a avancé de 4,69% alors que le parc professionnel recule de 0,23%. Quant aux publiphones, ils sont en recul de 0,30%, à 177 495.
La petite surprise vient d’internet. Pour la première fois depuis son introduction dans le pays, la 3G dame le pion de l’ADSL en prenant 54% des parts contre 45,45% sur un parc de 1,142 million d’abonnés. Depuis septembre 2008, l’ADSL, toujours dominé par Maroc Telecom avec 98,87% du marché, a régulièrement cédé du terrain. Corrélativement, la 3G a progressé à un rythme très soutenu. De
33 000, il y a deux ans, les abonnés sont au nombre de 567 000 à fin septembre. Rien qu’en une année, 367 000 clients ont été recrutés. Wana draine 59% du parc et laisse le reste à Maroc Telecom et Méditel qui sont au coude à coude avec 20,54 et 20,38%. Les opérateurs savent bien que c’est autour d’internet et de la 3G que le business va se concentrer dans les années à venir, et notamment dans le segments des particuliers. Paradoxalement, les offres commencent à manquer d’agressivité au niveau du financement des ordinateurs.

Source : La Vie Eco

Tags: , , , , , ,


A lire également

Réaction