Signature d’une convention Etat-Maroc Télécom pour un investissement de 7,4 milliards DH

Telecom | | Le 22 décembre, 2006 - 17 h 00 min

Une 2-ème convention d’investissement entre le gouvernement et la société Itissalat Al Maghreb a été signée, mardi à Rabat, lors d’une cérémonie présidée par le Premier ministre, M. Driss Jettou.

a convention prévoit la réalisation d’un nouveau programme d’investissement d’un montant de 7,41 milliards de dirhams et la création de 150 nouveaux emplois directs en trois ans. Le programme s’articule autour de plusieurs volets : téléphonie fixe, téléphonie mobile, Internet et transmission de données.

La société Itissalat Al Maghreb, premier opérateur des télécommunications au Maroc, est entré depuis le 20 février 2001 en partenariat avec le groupe Vivendi Universal, qui détient actuellement 51 % du capital. A cette occasion, M. Jettou a rappelé que « la libéralisation de Maroc télécom est carrément acquise » et que le secteur « connaît un développement spectaculaire ». « Nous sommes aujourd’hui à plus de 15 millions de téléphones portables », a-t-il dit dans une déclaration à la presse à l’issue de la cérémonie de signature. M. Jettou note que l’Internet « se développe aussi, à travers l’ADSL, de manière extrêmement importante, et couvre aujourd’hui presque l’ensemble du territoire ».

« Les prévisions sont excellentes : 24 millions de téléphones portables pour 2010-2011, avec des retombées importantes en termes de chiffres d’affaires qui va lui aussi, dès l’année prochaine, dépasser les 24 milliards de dirhams rien que pour Maroc Télécom », continue sur la même lancée le Premier ministre.

Et de souligner que le développement des télécommunications a aussi des « retombées importantes sur un secteur d’émergence extrêmement important pour le Maroc » qu’est l’offshoring. « Nous sommes en train de développer de nombreux sites (…), en particulier Casashore et Rabat Technopolis », a-t-il ajouté. « Nous avons aujourd’hui, avec Maroc Telecom et les autres opérateurs, a précisé le Premier ministre, des offres extrêmement intéressantes qui vont positionner le Maroc comme site-phare pour le développement de ce secteur ».

Rappelant le benchmark dressé par rapport à de nombreux pays, il a indiqué que ce travail a montré qu’au Maroc, le coût des télécommunications figurent parmi les « points faibles »du système. Toutefois, avec les offres de Maroc Telecom, de Maroc Connect et de Méditel, le Royaume est en train d’être « au top parmi les neufs plus grands opérateurs mondiaux dans ce secteur », a-t-il estimé.

« D’ores et déjà, de nombreux opérateurs à travers le monde s’intéressent au site Maroc, prévoient des investissements que nous allons annoncer dès janvier prochain », a promis le Premier ministre.

Pour Jean Bernard Levy, président du directoire de Vivendi Universal, cette convention marque « la motivation de IAM à continuer à fournir à l’ensemble de la population marocaine les meilleurs services aux meilleurs prix ».

« Certes, dit-il, il y a depuis quelques années de la concurrence sur le mobile et sur le fixe. Mais cette concurrence stimule Maroc télécom à apporter le meilleur d’elle-même » et à développer le marché. « On voit aujourd’hui, et en quelques années, que l’ensemble du secteur des Télecom au Maroc a connu un développement absolument extraordinaire qui fait que le Maroc est au meilleur niveau pour la pénétration, la qualité des services et les tarifs », poursuit-il.

La société Itissalat Al Maghreb avait signé, le 23 janvier 2003, une première convention d’investissement pour un programme de 7,79 milliards de dirhams et la création de 300 emplois directs. Avec une organisation articulée autour de 4 pôles, « fixe et Internet », « mobile », « réseaux et services » et « administratif et financier », et 8 directions régionales, la société compte actuellement un effectif de 11.179 employés.

Ont assisté à la cérémonie de signature, notamment MM. Fathallah Oualalou, ministre des Finances et de la privatisation, Salaheddine Mezouar, ministre de l’Industrie, du Commerce et de la mise à niveau de l’Economie, Rachid Talbi Alami, ministre délégué chargé des Affaires économiques et générales, et Abdesslam Ahizoune, président du directoire de Maroc Télécoms.

Source : MAP

Tags:


A lire également

Réaction