Telefonica vendra ses parts dans Méditel en accord avec PT

Telecom | | Le 5 juillet, 2009 - 12 h 21 min

meditel boutiqueLe président de Telefonica, Cesar Alierta, a déclaré hier jeudi, que la multinationale espagnole ne vendra ses parts (32,18%) qu’elle détient dans Méditel qu’en coordination avec son partenaire portugais -Portugal Telecom (PT)- qui contrôle le même pourcentage dans l’opérateur marocain, rapporte EFE.

Alierta a refusé de préciser si une éventuelle opération de cession des actions de Telefonica est actuellement en cours. En revanche, il a assuré que son groupe n’exclut aucune possibilité si une opportunité se présente. Mais tout se décidera « en partenariat » avec PT, qui a également émis la volonté de trouver un repreneur à ses 32,18%. Depuis l’annonce de la mise en vente de leur participation dans le numéro deux marocain de la téléphonie mobile, Méditel est dans le viseur des géants des télécommunications arabes comme Orascom Telecom (OT), Emirates telecommunications (Etisalat) et Qatar Telecom (Qtel).

Le PDG de Telefonica a fait ces déclarations au cours d’une rencontre avec les médias après la visite des travaux du nouveau siège social de l’entreprise en construction à Barcelone. Après le dossier Méditel, il a précisé selon Europa Press, que sa société maintient sa « politique de croissance organique et sélective » dans les pays où elle opère, et que cette idée « n’a pas changé ». Le dirigeant réagissait ainsi aux informations du Financial Times faisant état de l’intérêt de Telefonica pour le rachat de T-Mobile UK, une filiale britannique de la Deutsche Telecom.

L’Espagnole détient déjà 27% du marché du mobile au Royaume-Uni (1ère place) par l’intermédiaire de sa filiale O2, acquise en 2005. Il n’est donc pas sûr comme le rapporte Le Figaro, que les autorités anglaises de la concurrence laisse Telefonica racheter T-Mobile, une opération qui lui donnerait une position dominante sur le marché. L’exécutif de Telefonica n’a pas confirmé ni infirmé les informations du Financial Times. Alierta s’est contenté de dire que son groupe regarde ailleurs. « Nous avons toujours voulu augmenter notre part de marché au Brésil », a t-il dit, cité par Europa Press.

Selon le quotidien londonien, Vodafone et Telefonica souhaitent racheter T-Mobile UK, alors que le Français Orange voudrait créer une co-entreprise. Vodafone pourrait être le numéro un britannique avec 40% de part de marché en cas d’acquisition de T-Mobile UK. Les Français ont démenti vite ces informations. Gervais Pelissier, directeur financier de France Télécom, a déclaré selon le site d’actualités économique et boursière easybourse.com, que l’opérateur historique français n’est pas intéressé par T-Mobile UK.

La tâche ne sera pas facile pour Telefonica au Brésil, où il détient avec PT, l’opérateur Vivo leader du marché local du mobile. En effet, la semaine dernière, l’Agence nationale brésilienne des télécommunications du Brésil (ANATEL) annonçait selon EFE, de nouvelles restrictions à l’entrée de Telefonica dans le capital de l’opérateur de téléphonie mobile TIM, filiale brésilienne de Telecom Italia.

Source : Yabiladi.com

Tags: , ,


A lire également

Réaction